Galerie d'Artistes Annuaire de l'Art Annuaire de l'Art
FATEMA BINET OUAKKA
FATIMA BINET OUAKKA
evenementiel

 

FATEMA BINET OUAKKA INVITE AU 70 ÈMES ANNIVERSAIRE
DU DROIT DE L HOMME A TUNIS POUR PRESENTER
LES TRAVAUX DES ENFANTS LES 28 & 29 : SEPTEMBRE 2018

La célébration de la Journée Internationale de la Paix
a eu lieu à l’initiative d’un collectif d’ONG autour du thème
" Drones et robots au service de la Paix".

Fatema Binet Ouakka Mandatée par ONG - UNESCO
pour Maroc, l'Algérie, et la Tunisie.
Responsable de l'organisation et animation, membre AIAP

Aux Organisations non gouvernementales
en partenariat officiel avec l’UNESCO

Référence : ERI/MSP/INO/18/30 le 6 juillet 2018

Madame, Monsieur,

Nous avons le plaisir de vous inviter à participer au neuvième Forum international des ONG en partenariat officiel avec l’UNESCO, qui se tiendra à Tunis (Tunisie) les 26 et 27 septembre 2018 sur le thème " Un autre regard sur les migrations humaines ". Ce Forum sera accueilli par l’Institut arabe des droits de l’homme de Tunis.

Organisé par le Comité de liaison ONG-UNESCO en coopération avec le Secrétariat de l’UNESCO conformément aux Directives concernant le partenariat de l’UNESCO avec les organisations non gouvernementales (36 C/Résolution 108), ce Forum visera à aborder les mobilités humaines, leurs dynamiques et leurs effets dans la construction d’une paix durable et d’un développement harmonieux de notre planète, en accord avec le mandat de l’UNESCO. Le but ultime est d’analyser les flux migratoires et leur impact sous l’oeil des ONG en tant qu’acteurs actifs du Programme de développement durable à l’horizon 2030.

Le Forum comprendra trois panels animés par l’imminents experts sur les thématiques suivantes : les migrants acteurs du développement ; éducation et résilience ; et la gestion médiatique des migrations. Des témoignages sur les expériences vécues par plusieurs migrants seront aussi au programme de cette rencontre. Le programme détaillé sera disponible sous peu.

Vous trouverez ci-joint la note conceptuelle du Forum et un document d’informations pratiques. Ces documents ainsi que toute autre information pertinente seront disponibles sous peu sur le web aux adresses suivantes : www.unesco.org.partenariats.ongs et www.ngo-unesco.org. Toute demande d’information complémentaire peut être adressée au Comité de liaison ONG-UNESCO (comite.liaison.ong@gmail.com).

Le Forum de Tunis sera suivi de deux autres évènements organisées par le Comité de liaison ONG-UNESCO les 28 et 29 septembre, pour lesquelles des plus amples informations se trouvent également sur le site web du Comité.

Si, comme nous l’espérons, votre organisation souhaite participer à ce Forum, nous vous serions très reconnaissants de bien vouloir vous préinscrire en ligne à l’adresse http://www.ngo-unesco.org avant le 30 juillet 2018. Selon l’usage en vigueur, les frais de voyage des participants sont à la charge de l’organisation qu’ils représentent. Les frais d’hébergement (hôtel et repas) seront pris en charge par les organisateurs dans la limite des places disponibles. Merci de vous référer au document d’informations pratiques ci-joint.

Nous comptons sur votre présence et votre participation active à ce Forum et vous invitons à diffuser ces informations auprès de tout autre partenaire qui pourrait être intéressé à se joindre à cet événement.

Nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, l’assurance de notre considération distinguée.

Philippe Beaussant

 

Journée internationale de la Paix à Tunis
" Drones et robots pour la paix "

 

Discours d’ouverture de Philippe Beaussant,
Président de la Conférence Internationale des ONG, Comité de Liaison UNESCO/ONG

La Journée internationale de la paix est observée chaque année, partout dans le monde, le 21 septembre. L’Assemblée générale a consacré cette Journée au renforcement des idéaux de paix, tant au sein des nations et des peuples qu’entre ceux-ci.

En 2015, constatant qu’il ne sera pas possible de construire un monde pacifique sans prendre des mesures pour parvenir au développement économique et social de tous partout dans le monde et pour garantir que les droits de tous seront protégés, les États Membres de l’Organisation des Nations Unies ont adopté les 17 objectifs de développement durable. Les objectifs de développement durable couvrent un large éventail de questions, notamment la pauvreté, la faim, la santé, l’éducation, les changements climatiques, l’égalité des femmes et des hommes, l’eau, l’assainissement, l’énergie, l’environnement et la justice sociale.

L’objectif 16 des objectifs de développement durable, dénommé " Paix, justice et institutions efficaces ", met l’accent sur la promotion de sociétés pacifiques et inclusives pour le développement durable, l’accès à la justice pour tous et le renforcement des institutions efficaces, responsables et inclusives à tous les niveaux.

Une société pacifique est une société où la justice et l’égalité existent pour tous. La paix permettra à un environnement durable de voir le jour et un environnement durable contribuera à promouvoir la paix.

Le droit à la paix : 70 ans après la Déclaration universelle des droits de l’Homme.

Le thème 2018 célèbre le 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’Homme. La Déclaration universelle des droits de l’Homme est un document de référence dans l’histoire des droits fondamentaux. Élaborée par des représentants issus de différents milieux juridiques et culturels à travers le monde, la Déclaration a été proclamée par l’Assemblée générale des Nations Unies à Paris le 10 décembre 1948 comme l’idéal commun à atteindre par tous les peuples et toutes les nations.

La Déclaration universelle, le document le plus traduit au monde et disponible dans plus de 500 langues, est aussi pertinente aujourd’hui qu’elle l’était au moment de sa proclamation.

" Il est temps que toutes les nations et tous les peuples respectent les engagements de la Déclaration universelle des droits de l’Homme qui reconnait la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et leurs droits égaux et inaliénables. Cette année marque le 70e anniversaire de ce document majeur. " -- António Guterres, Secrétaire général de l'ONU.

L’article 3 de la Déclaration universelle " tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne ". Ces éléments ont établi les fondements de la liberté, de la justice et de la paix dans le monde.

Pourtant, la Déclaration universelle ne contient pas d’article distinct sur " le droit à la paix ". C’est pourquoi, nous pouvons nous demander :

Que signifie pour nous " le droit à la paix " ?
Partagez vos idées avec nous grâce aux hashtags :
#peaceday et #standup4humanright.

Vous pouvez appuyer l’objectif 16 Paix, justice et institutions efficaces en cherchant à régler pacifiquement les conflits lorsque ces derniers surviennent autour de vous. En prenant de simples mesures, vous pouvez faire partie de la solution. Vous pouvez empêcher une injustice à l’école ou dans votre communauté en adoptant une approche non violente lors de la résolution du problème et par le signalement de délits potentiels, notamment le harcèlement en ligne.

Vous pouvez promouvoir les droits fondamentaux grâce au recueil et à la promotion de vidéos présentant autant d’articles que possible dans le plus grand nombre de langues différentes. Enregistrez une vidéo de vous en train de lire l’un des 30 articles de la Déclaration dans l’une des 135 langues actuellement disponibles et partagez votre vidéo avec vos amis.

Vous pouvez vous engager et réagir lorsque les droits de quelqu’un d’autre sont menacés et vous investir pour défendre les droits fondamentaux des autres au travail, à l’école ou autour d’un repas.

Vous pouvez réfléchir à la manière dont chacun d’entre nous peut défendre ces droits au quotidien.

Les droits fondamentaux sont les droits de tous.

Nous devons persister en tant qu’ONG à promouvoir le dialogue interculturel, la construction d’un dialogue de Paix. Nous nous devons de concourir à humaniser une mondialisation encore trop marchande, à favoriser les échanges vers un enrichissement mutuel et à promouvoir une politique de la paix par le dialogue entre les cultures.

Mes amis, nous ne serons jamais assez nombreux pour travailler pour la paix. Nous ne sommes ni des idéalistes, ni des rêveurs ; nous savons parfaitement que, durant cette année 2018, la paix a été malmenée, violentée, dans des proportions rarement atteintes. Mais en même temps, grâce aux nouvelles technologies de la communication, nous sommes témoins de la multiplication d’initiatives citoyennes sur les cinq continents. Nous sommes sûrs que les peuples du monde sont de moins en moins inertes et dociles.

N’écoutons donc jamais tous ceux qui nous annoncent des lendemains sombres en baissant les bras.

Nos ONG en sont la preuve vivante et colorée en oeuvrant pour de meilleurs lendemains plus humains et pacifistes !

Je préfère plutôt écouter avec vous Pablo Neruda :
‘‘Ils auront beau couper toutes les roses, le printemps viendra à son heure’’.

Bravo à tous les organisateurs de cette belle journée consacrée à la paix ! Bons travaux !

Discours d’ouverture de Michel Thouzeau
porteur du projet " Drones et robots pour la paix "

Monsieur le Ministre des Affaires Culturelles de Tunisie,

Monsieur le Président de la Commission Nationale des Droits de l’Homme du Qatar

Monsieur le Président de l’Institut Arabe des Droits de l’Homme

Madame la représentante du secteur des Sciences Sociales et Humaines de l’UNESCO

Monsieur le Président de la Conférence Internationale des ONG, Comité de Liaison UNESCO/ON

 

Mesdames, Messieurs,

La Journée Internationale de la Paix symbolise notre aspiration commune à mettre fin aux conflits sous toutes leurs formes et à protéger les droits de la personne pour toutes et tous.

C’est avec un grand plaisir que nous la célébrons ici à Tunis avec des lauréats du prix Nobel de la Paix 2015, que certains d’entre nous ont rejoint en 2017 avec le prix Nobel attribué à la campagne I CAN du Traité d’Interdiction des Armes Nucléaires.

C’est une occasion de faire cesser la violence et les conflits dans le monde entier ; il importe de la faire connaître et célébrer le plus largement possible au sein de la communauté mondiale.

Chaque année les manifestations sont plus variées et plus nombreuses.

A l’UNESCO le projet présenté en décembre 2016 à la conférence internationale des ONG " drones et robots pour la paix " accepté par le comité de liaison a rapidement obtenu le soutien d’une cinquantaine d’ONG. Des équipes de tous pays, notamment des équipes de jeunes, ont été sollicitées pour élaborer des oeuvres plastiques autour du thème des robots et des drones pour la paix. Notre ami vidéaste et militant de la paix de longue date, Claude Yvans, nous présentera ce matin le film réalisé à partir de toutes les contributions reçues et vous permettra d’être le témoin d’un travail d’éducation et de création à la paix d’équipes de 14 pays de plusieurs régions du monde.

C’est un apport original des ONG à la finalité de l’UNESCO qui est d’élever dans l’esprit des hommes les défenses de la paix. Pendant un an et demi le groupe d’ONG s’est réuni chaque mois avec des représentants du comité de liaison pour adapter et enrichir le projet et ont sollicité leurs organisations locales de plusieurs pays pour présenter des oeuvres.

Je tiens à remercier chaleureusement toutes celles et tous ceux qui ont consacré bénévolement une partie de leur temps à cette aventure qui fait suite à celle précédente des marionnettes de la paix.

Les marionnettes c’était en 2014, cette année c’est 2018, on a couvert 100 ans plus tard le temps de cette guerre mondiale 14/18 qui fut un massacre horrible.

Merci à nos amis tunisiens qui nous ont permis de célébrer ici-même à Tunis cette belle journée.

Sans relâche, chaque année, et malgré les obstacles, malgré le manque d’engagement de trop de responsables et de médias pour cette journée et pour la paix, il nous faut unir nos forces pour dénoncer l’insoutenable, éviter l’appauvrissement et même la destruction de la planète, et au contraire construire petit à petit un monde de progrès social et de paix.
L’apport des ONG peut et doit être plus grand, notre modeste contribution aidera peut-être à cette avancée.

Alain Rouy rapporte :

La célébration de la Journée Internationale de la Paix a eu lieu à l’initiative d’un collectif d’ONG autour du thème " Drones et robots au service de la Paix ".
Un groupe de travail coordonné par Michel Thouzeau et Lisbeth Gouin (mais il faudrait citer bien d’autres personnes) s’est attelé à faire vivre une démarche originale qui consistait à solliciter enfants, jeunes et artistes du monde entier pour qu’ils imaginent et réalisent des dessins, vidéos, sculptures, maquettes, oeuvres d’art autour de l’idée de "jouer à la paix " – et non plus à la guerre - en utilisant drones et robots familiers aux enfants et aux jeunes.

A partir de toutes les contributions reçues, Claude Yvans a réalisé un film qui a été montré à Tunis. Malheureusement, les contraintes à la fois horaires et protocolaires qui ont marqué cette journée n’ont pas permis de donner à l’initiative toute l’ampleur que nous aurions souhaité :

il a fallu raccourcir un peu le film et limiter le temps des trois panels prévus : le premier panel eut pour objet d’analyser un choix représentatif des oeuvres reçues, avec l’apport de psychanalystes et d’artistes nous livrant leur ressenti à la vue de ces dessins.

Le deuxième et le troisième panel ont donné la parole à des représentants d’ONG faisant part de leur point de vue sur deux sujets soumis à leur expertise : sur "la Paix aujourd’hui" et " intelligence artificielle, robotique et éthique" avec notamment les exposés de Catherine Simon sur la Robotique et de Jean-Francois Perrot sur l'Intelligence Artificielle.

La très émouvante chanson interprétée par Claire ou les beaux croquis de Gaspard ont enrichi encore la dimension artistique que nous avions voulue pour cette journée.

Ces journées de Tunis ont eu le grand mérite de permettre aux ONG de faire le point de leurs actions et de renforcer leur coopération, notamment au sein de l’Unesco. On ne peut en effet se contenter de s’en remettre aux Etats, l’action de la société civile est cruciale pour avancer vers un monde de paix.

Michel Thouzeau rappelle que ce projet a été validé par le comité de liaison UNESCO/ONG en décembre 2016, que de nombreuses ONG se sont associées au projet devenu " Imagine un robot ou un drone pour la paix " et dont la première réunion a eu lieu le 19 janvier 2017.

Il s’agissait de proposer à des éducateurs, des jeunes ou des professionnels du monde entier de réaliser une production artistique, dessin, tableau, sculpture ou vidéo pour le 21 septembre 2018.

Une quinzaine d’ONG ont réussi à recueillir grâce à leurs antennes régionales plus de 70 inscriptions permettant de réunir au final 44 oeuvres. Claude Yvans vidéaste renommé a mis en valeur les productions reçues dans un film de 35 minutes.

Marie Claude Machon Honoré se souvient :

Il s'est dégagé de cette matinée, une impression d'humanité qu'il faut préserver dans un monde en pleine et rapide évolution vers la robotique.

Le film monté harmonieusement par Claude Yvans à partir de dessins émouvants d'enfants et de peintures d'artistes à la fois belles et inquiétantes, a largement contribué à une émotion palpable dans la salle, tout comme la musique l'accompagnant.

L'engagement indéfectible de Michel Thouzeau de l'AIEP et de toute l'équipe organisatrice à faire que cet évènement ait lieu, est en soi une réussite noble et la preuve de la contribution des ONG à la paix.

Je garderai cette formule de Madame Castelli "l'harmonie donne la paix" ce qui se reflète dans ces deux tableaux que j'ai particulièrement appréciés, autour du féminin et du masculin car emblématiques d'une nouvelle relation entre l'homme et la femme augurant d'un nouveau monde de paix.

Jacqueline Paumier note :

Le thème des Robots et Drones choisi par Michel est au coeur de l'actualité : on peut parler des nombreuses conférences, manifestations qui ont eu lieu un peu partout dans le monde …

…La contribution de Claude a été très bénéfique pour montrer l'implication des enfants dans la représentation de la Paix par l'intermédiaire des Robots et des Drones "l'optimisme, l'énergie, l'avenir sont traduit chez eux par l'utilisation des couleurs de l'arc en ciel".

Le rôle de l'Art en général pour symboliser la Paix, que ce soit avec la très émouvante chanson interprétée par Stephen et Claire et les beaux croquis de Gaspard.

L'enrichissement considérable du débat avec les exposés de Catherine Simon sur la Robotique et de Jean-Francois Perrot sur l'Intelligence Artificielle.

Les interventions de Gloria, Alain, Michel, Fatema, Lisbeth et Maud nous ont valu un partenariat avec Jmelleila, jeune assistante universitaire en sciences de l'éducation à l'Institut supérieur de l'Education et de la Formation Continue du" Bardo" à Tunis qui veut éduquer ses étudiants à la Paix.

L'accueil toujours aussi chaleureux des amis tunisiens m'a touchée, que ce soit à l'aéroport, à l'hôtel ou à l'occasion du programme culturel concocté pour nous.

Que de belles rencontres aussi à travers le monde, nos retrouvailles avec notre Présidente Gloria Ramirez et avec toutes ces personnes engagées qui malheureusement ne font pas la une de l'actualité, mais qui réconfortent les plus pessimistes d'entre nous…

J'ai regretté que le film vidéo n’ait pas été projeté intégralement, que le retard dans le démarrage de notre programme n'ait malheureusement pas pu être compensé par une prolongation de la séance ce qui nous a privés d'un débat essentiel.

 

Danielle Lévy, Ernestine NGO MELHA approuvent les remarques de Jacqueline Paumier.

Renée Triolle écrit :

" Ce qui m'a frappée, c'est que la Journée de la Paix a été bousculée…Ce qui m’a le plus émue : chanson de Claire Vernet très prenante, et le film de Claude Yvans, toujours si performant à partir de quelques dessins. Merci à tous. Je n'ai fait aucune photo mais je fais des rapports en espéranto pour nos membres. "

France Marquet partage l'avis de notre amie Renée Triolle et félicite le groupe pour le travail effectué.

Marguerite Dauny a particulièrement apprécié le moment fort lors de l'interprétation des dessins d’enfants sur la paix où " jouer à la paix " semble moins naturel et spontané que de " jouer à la guerre " ; elle a ressenti dans les dessins une expression poignante de la souffrance de ces enfants en quête de paix et de sécurité.

Danièle Perruchon, sensible à l’interprétation des dessins d’enfants par les intervenants du panel 2 a retenu l’importance de l’éducation informelle dans l’éducation à la paix, la notion d’harmonie que procure la paix, la manière très concrète qu’imaginent les enfants pour faire la paix.

Le monde virtuel ne fait plus peur, des premiers films de fiction en noir, on passe à la multiplicité des couleurs, on envisage un monde différent, une humanisation du robot. Le vol des drones peut s’apparenter à un rêve. C’est une vision optimiste, les dessins traduisent un plein d’énergie, de solidarité, d’altérité, de sérénité.
Gaspard a insisté sur l’idée de l’art qui surpasse la parole, l’importance de l’arc en ciel qui est représenté universellement, symbole de vie, de protection et de nature ; la nature nous apprend la paix.

GASPARD

Jean-François PERROT a expliqué qu’un robot est un objet fait de matière, " la forme " selon Aristote ; il fonctionne grâce à des algorithmes programmés, " l’esprit " selon Descartes.

Quels que soient " la forme " ou " l’esprit ", il s’agit d’une information traitée par une seule et même machine. Chaque progrès dans un domaine va se répercuter sur les autres domaines.

L’information se transporte dans un réseau qui communique en permanence avec le monde entier, que nous le voulions ou non. Par exemple le téléphone portable, même fermé, est connecté en permanence. Nous ne le contrôlons pas, nous n’en sommes pas le maître. L’effet de la globalisation sur les groupes sociaux fait que c’est le monde qui nous contrôle et non l’inverse.

M. Stephen BINET, Compositeur-Pianiste, Mme Claire VERNAY, Parolière et Chanteuse ont magnifiquement interprété la chanson " Un autre chemin ", créée spécialement pour l’évènement.

Voir le CLIP " Ensemble pour la paix, les enfants s'engagent… un autre chemin "
https://youtu.be/2wnPY5iu0KM

Fatema BINET évoque avec émotion quelques souvenirs :

" J'ai contribué à ma manière à la réussite du projet que l'on m'avait confié.... Ces regards reçus plus efficacement, ces discours traduits délicatement, ces images qui ont défilé, le chant et la musique m’ont juste faite vibrée…

Imaginer des drones et des robots pour la paix sèmera dans les têtes des enfants des graines de rêves en couleurs et des rêves de liberté.

J’étais enthousiaste, peut-être trop parfois, mais sûrement pour cacher ces bouffées de bonheur qui allaient nous offrir de l'espoir et qui viennent me piquer les yeux…

L'émotion s'est dissimulée derrière des regards ou des embrassades mais demeure toujours si personnelle, si intime, si enfouie… dans les sentiers de notre coeur… "

Cristina CASTELLI (Universitaire et psychanalyste) nous remercie du nom du Bice et en son nom personnel, pour l’organisation du Forum et de la Journée internationale pour la paix ainsi que pour la qualité et la richesse des échanges entre les différents intervenants.

" Merci pour l'organisation du panel " imagine un drone ou un robot pour la paix " sur tout votre travail et l'effort de construire la paix en partant des enfants."

" Notre engagement commun reste bien celui de veiller à la mise en oeuvre de toute recommandation qui favorise le respect de la dignité et des droits des populations migrantes et en particulier des enfants déplacés ".

 

Gloria RAMIREZ écrit aux adhérent-e-s de l’AIEP/IAEP dont elle est la Présidente mondiale:

Cher-e-s ami-e-s de l'AIEP,

L'aventure des " Drones et Robots pour la Paix " a été présentée à Tunis le 28 septembre 2018, événement coordonné par Michel Thouzeau dans le cadre du groupe des ONG participant à ce projet. La Vidéo que vous découvrirez plus loin est l’oeuvre du réalisateur Claude Yvans, tous deux membres de l'Association Internationale des Éducateurs à la Paix (AIEP/IAEP).
Ce grand effort a pu compter avec la collaboration de Lisbeth Gouin de l'Organisation Mondiale de l’Éducation Préscolaire (OMEP) - et membre également de l'AIEP - ainsi qu'avec l'engagement de diverses ONG partenaires et d'autres membres de l'AIEP qui participèrent activement au groupe de travail.
Ce résultat valeureux a été obtenu après plus d'un an et demi de réunions mensuelles au sein des activités du Comité de Liaison des ONG partenaires de l'Unesco, réalisées au siège de l'Unesco à Paris en France.

Michel Thouzeau, lors de la session inaugurale, à Tunis, a expliqué amplement l'origine et le développement de ce projet. De même, notre chère amie Lisbeth Gouin souligna qu'il était le fruit de l'inquiétude de savoir que tous les enfants, filles et garçons, adolescentes et adolescents et les femmes et les hommes, nous avons appris et savons jouer à la guerre, mais nous n'avons pas appris à jouer à la Paix. Mais " Comment joue-t-on à la Paix ? " et " Qui nous l'apprend ? ".

La vidéo montre qu'il est possible d'enseigner à jouer à la Paix dans le monde d'aujourd'hui, celui des drones, des robots et des nouvelles technologies.

Cette initiative a reçu 70 projets et 40 réalisations de partout dans le monde, de tous les continents et niveaux éducatifs (du préscolaire à l'Université), aussi bien des secteurs de la société civile que d'Artistes plasticiens.

Un Bulletin AIEP vous parviendra rapidement avec le compte-rendu des événements de Tunis. Félicitations à Michel Thouzeau, Lisbeth Gouin, Claude Yvans et à tous les ami-e-s de l'AIEP pour ce fantastique travail et produit ainsi réalisés. Maintenant vient le temps de le diffuser et de l'utiliser comme outil éducatif et donc de le dupliquer pour tout le monde.

Des robots pour la paix : Catherine Simon / Consultante - experte en robotique.

Un titre surprenant quand circule la pétition pour l’interdiction des drones armés autonomes, mais qui prend tout son sens à la lecture des 17 objectifs de l’ONU à l’horizon 2030. La définition de la Paix a évolué d’un statut en négatif - la paix comme fin de la guerre - à une approche holistique positive d’une Culture de paix, une quête continue de vivre ensemble en harmonie.
Le " maintien de la paix " est alors organiquement lié au Programme de développement durable, ce plan d’action pour l’humanité, la planète et la prospérité.

La Journée de la Paix a réuni fin septembre à Tunis des représentants de l’Unesco et les ONG partenaires pour un forum international, point d’orgue d’une activité tout au long de l’année. Si jouer à la guerre est simple, il faut de l’imagination pour jouer durablement à la Paix.
Aussi, les ONG, notamment le Mouvement pour la Paix, ont fait appel aux enfants du monde entier pour des créations artistiques sur la thématique : "Drones et robots pour la Paix". Les dessins, aux couleurs naturelles de l’arc en ciel, relevaient souvent des cas d’usages réalistes et pragmatiques de ces technologies.

Quelle récompense de voir que nos enfants spontanément, ont dessiné des usages au service d’un Paix Durable :

Le drone qui livre les équipements et ressources de première nécessité dans des lieux sinistrés; le robot agricole qui améliore le rendement productif des cultures, tout en préservant la richesse de la terre; des exosquelettes et prothèses bio-mécatroniques qui suppriment les barrières du handicap; des robots qui permettent à des populations isolées un accès à l’eau et l’électricité; des robots démineurs, pompiers, sauveteurs des naufragés; des robots d’interaction qui réunissent des familles éclatées par les migrations; ... Ces enfants ont su illustrer de multiples robots, acteurs et messagers d’une Culture de paix.

 

Jean François Perrot (professeur émérite, Sorbonne Université, spécialiste de l’Intelligence artificielle) explique :

Le panel III aurait pu s'intituler "Philosophie et robotique", vu la présence de deux philosophes d'une part, le Dr. Fethi Triki, président de séance et Tomislav Bracanovic, du COMEST, d'autre part d'une experte en robotique, Catherine Simon, et d'un robot humanoïde Poppy. Le robot était malheureusement paralysé par un accident de voyage, mais il a concentré l'attention et, par sa seule présence, il a attesté de la réalité d'où se sont envolés les discours des participants.

Le Dr. Triki a ouvert la séance avec un message d'espoir, suivi par T. Bracanović qui a insisté sur les changements que les technologies vont causer dans nos sociétés : les points de vue éthiques et les attentes des populations ne seront bientôt plus les mêmes qu'aujourd'hui. J-F. Perrot a mis au premier plan les conséquences de la diffusion planétaire de l'information, qui fait fonctionner les robots mais qui vient aussi agir sur chacun de nous à travers son téléphone portable.

Catherine SImon a exhorté les organisations humanitaires à s'emparer des "nouvelles technologies" pour y trouver des moyens d'action inédits et efficaces. Les drones et les robots sont donc bien capables de "jouer à la paix".

Gabrielle de MILLEVILLE nous rappelle les propos tenus lors de cette journée par les différents intervenants qui apparaissent comme" sont des propositions de RECOMMANDATIONS en point d’orgue à la journée :

- Prévention de la paix, travail sur le long terme, sans d'impatience ni découragement.

- Valeurs artistiques et beauté doivent être promues. Elles représentent la consécration du droit à la vie, à la liberté d'expression : les dessins des enfants en sont le témoignage.

- Nouvelles technologies : légitimité morale et éthique.

- Besoin d'une législation concernant l'utilisation des nouvelles technologies : respect des normes, besoin de contrôle, sanction des usages abusifs.

- Veiller à ce que l’Intelligence Artificielle soit conforme aux standards internationaux, pour le respect des droits humains.

- Rôle clé de l’Education à la paix, aux droits de l'homme, au développement durable.

- Les Etats devraient être partenaires de la culture de la paix dans les programmes scolaires pour lutter contre l’extrémisme, réduire la haine, réduire les nationalismes.

- Changer les attitudes, pas seulement les idées pour que la solidarité s'installe dans les esprits des hommes. Le partenariat entre ONG et Ministères est crucial.

- Nécessité d'un renforcement de la culture de la paix : faire acquérir une culture de paix, se l'approprier, la mettre en pratique, la développer et prendre en compte l’éducation informelle.

- La Culture de la paix doit être un patrimoine universel.

- La paix ne pourrait être consacrée qu'en élaborant une loi internationale respectée par les individus. Elle devient une culture ancrée dans l'esprit des gens en lieu et place d'idées destructrices.

- La Culture de la paix est une alternative qui pourrait propager amour et solidarité humaine contre les violences.

- Le Partenariat entre société civile et institutions publiques est indispensable : proposition d'un Pacte entre IADH et certains instituts publics arabes pour partager la culture de la paix.

Mosaïque de Virgile au musée national du Bardo à Tunis

 

 

Patrick Gallaud nous remercie :

Le Comité de liaison ONG UNESCO souhaite vous remercier vivement pour votre contribution à la réussite de la journée de la paix qui s'est tenue à Tunis le 28 septembre dernier.
Cette journée a réuni plus de 300 participants issus de 60 ONG internationales ainsi que de nombreuses organisations de la société civile des Etats arabes.
Ensemble, grâce à vous, ils ont pu approfondir la question de la paix à travers des initiatives culturelles très intéressantes.

L'intégralité du film de Claude YVANS sera mis en ligne sur le site du comité de liaison ONG UNESCO et sera projeté à l'occasion de la conférence internationale des ONG en décembre.

Liens pour voir les films de Claude YVANS

https://youtu.be/uxQMwsQnHEk

https://youtu.be/4YzeufYGIhY> Les 4 jours à TUNIS

Kaléidoscope des discours, témoignages, articles, photos, dessins…
Lisbeth GOUIN, octobre 2018

https://youtu.be/2wnPY5iu0KM

Paroles : Claire Binet / Musique : Stephen Binet / Image et montage : Marie-Christine Vinatier /

Production Musique : Fatema Ouakka , Membre de AIAP, ONG Partenaire Officielle de UNESCO .

Clip intergénérationnel réunissant des habitants de la ville de Colombes (92), entre 3 et 87 ans.

Projection du clip et interprétation de la chanson lors du Neuvième Forum international des ONG / l’UNESCO en partenariat avec l'association ''PEINTURES EN MOUVEMENT" qui s'est tenue à Tunis (Tunisie) le 28/29 septembre 2018 sur le thème " LES DRONES OU ROBOTS POUR LA PAIX ) ENSEMBLE POUR LA PAIX .

Un autre regard sur les migrations humaines ". Ce Forum est accueilli par l’Institut arabe des droits de l’homme de Tunis.
Remerciements : membres de la chorale des Petits Mineurs et des Grands Majeurs, Elizabeth Choquet (Ecole maternelle Henri Martin de Colombes).

www.lanotedalceste.com

LES ENFANTS CHANTENT LA PAIX A PONTOISE LE 4 AVRIL

LES ENFANTS ECOLE YOURCENAR DE FES MAROC CHANTENT LA PAIX STEPHEN B.

Ensemble pour l'Art, Ensemble pour la Paix

(Les enfants s'engagent)
Les Fondateurs du CD
Paroles et chant, Claire Binet, et Mehdi Benabdellah en Arabe
Musique, Stephen Binet
Direction artistique, Fatema Binet Ouakka
Journée Internationale de la Paix UNESCO 2018

Je veux rêver avec toi d’un tout autre monde
D’une planète sans fusils, sans balles ni bombes
Où tes éclats de rire inonderaient le monde
Où l’on regarderait s’envoler les colombes

À l’aide d’un pinceau d’un piano, de ta voix
L’art est en mouvement par ce biais j’entrevois
La liberté la paix le bonheur absolu
Les horreurs laissées à une époque révolue

Parce qu’on ne peut pas attendre demain
Parce que comme toi je suis du genre humain
Je t’ouvre mon coeur, je t’offre ma main
Ensemble créons un autre chemin.

Mon seul dessein, pouvoir te regarder grandir
Et puis un jour fièrement te raconter te dire
Qu’il y a longtemps pour toi on a su réagir
Enfin je pourrai en paix près de toi vieillir

Parce qu’on ne peut pas attendre demain
Parce que comme toi je suis du genre humain
Je t’ouvre mon coeur, je t’offre ma main
Ensemble créons un autre chemin.

 

TELECHARGER LA PARTITION

 

جميعا من أجل الفن، جميعا من أجل السلام

( انخراط الأطفال )
كلمات وغناء :  كلير بنيه
ألحان          :  ستيفان بنيه
الإدارة الفنية  : فاطمة أوعقا
منظمة غير حكومية تابعة لليونيسكو . اليوم العالمي للسلام 2018

أريد أن أحلم معك بعـــــــــــــــالم آخـــــــــر
بكوكب لا بنادق فيه، لا رصاص ولا قنابل
بكوك
ب تفيض فيه قهقهــــــاتك نســــــــــائم
وتحلق في عليــــــــــــــائه الحمــــــــــــــائم

بالفرشاة، وآلة البيان، وصوتك الرخيــــــــــم
يحيا الفن وألمح خلف وجهه الأديــــــــــــم
الحرية، والسلام، والسعادة المثـــــــــــــــلى
تاركا وراءه أهوال زمـــــن بأكمــــــــــــــله

وإذ ليس بوســــعي أن أنتـظر الغــدا
ولأنني مثـــلك من الجنس البشـــــــــري
سأفتح لك قلبي وأمـــــد لك اليــــــــدا
لنبدع سويـــــا طريقـــــــــــا ممــــــــــــهدا

هدفي الوحيد، أن أراك تكبر
لأحكي لك يومـــــــــا بفخر، وأقول لك
لأجلك قاومت على الـــــــــــــدوام
لأحيا وأهرم بقربـــــــــــك في ســـــــــلام.

وإذ ليس بوســــعي أن أنتـظر الغـــدا
ولأنني مــثلك من الجنس البشــــــــــــري
سأفتح لك قلبي وأمـــــد لك اليـــــــــــــــــدا
لنسويـــــا طريقـــــــــــا ممـــــــــــــهدا;

 

Retour haut page




 

 

 

 


Contact France Art Realisation| Adhesion | Informations aux artistes